Consulter les adhérents de la région.

Entre la frontière italienne à l’est et la vallée de la Durance à l’ouest, le parc naturel régional du Queyras s’offre à la découverte. On y trouve une faune et flore riche et variée, bien adaptée à l’altitude.

Les villages se situent entre 1300 et 2050 mètres et sont couronnés de sommets majestueux jusqu’à 3300 mètres. L’agriculture traditionnelle  d’élevage toujours pratiquée de nos jours, est en harmonie avec des paysages somptueux qui changent en toute saison : au printemps les rododhendrons se disputent la primeur avec les gentianes, l’été c’est l’odeur du foin qui l’emporte, l’automne s’enflamme avec les mélèzes de couleur feu et l’hiver adoucit les reliefs sous des couches de neige abondantes.

Pour apprécier cette nature généreuse, l’hiver les villages proposent des petites stations pour la pratique du ski  alpin, nordique, de randonnée, des raquettes, chiens de traîneaux… L’été, c’est le paradis de la randonnée et de tous les sports de nature (vtt, rafting, parapente, etc…) et de la pêche dans les torrents limpides.

Chaque village est fier de ses trésors architecturaux : le château restauré par Vauban à Château Queyras, les façades en fuste à Saint Véran, les maisons d’influence sud-américaines à Aiguilles ; les pierres écrites dans le village d’Abriés…