Entre Lure et Luberon, le pays de Forcalquier …

(Consulter les adhérents de cette région)

Forcalquier … une histoire prestigieuse,

Situé entre la Montagne de Lure et massif du Luberon,
le pays de Forcalquier est encadré encore par le Val de Durance d’un côté, le plateau d’Albion de l’autre.
Forcalquier a une histoire prestigieuse puisque la colline de la citadelle servit d’oppidum au temps des Ligures. Elle se situe au bord d’un axe majeur, la voie Domitienne ouverte par les Romains. Enfin au 11e siècle, c’est là que s’installèrent les comtes de Provence.

Le haut pays, avec ses plateaux calcaires où poussent le thym et la lavande, accueille aussi les parcours de moutons et de nombreux ruchers sédentaires ou transhumants.
Il contraste avec les plaines irriguées qui permettent des cultures maraîchères ou des pâturages et céréales.

La boucle des villages perchés …

Depuis Forcalquier, on peut faire le tour des villages perchés, chacun avec son caractère propre : Mane, la plus proche, toujours en rivalité avec Forcalquier, puis Dauphin, St Michel l’Observatoire qui s’est développé grâce à l’Observatoire de Haute Provence.

En remontant l’arrière pays, on trouve Vachères, Simiane la Rotonde (un des plus beaux villages de la région) et Banon devenu célèbre pour son fromage de chèvre et sa librairie.

C’est le pays de Giono, si bien décrit dans ses nombreux romans. On peut continuer vers le Contadour où il avait son moulin et, de là, randonner sur les pâturages des Fraches pour découvrir les bergeries en pierre sèche ou bories, véritable art roman paysan.

Ce sont les crêtes de la montagne de Lure avec ses mamelons arrondis que l’on peut poursuivre jusqu’au sommet et redescendre dans la vallée du Jabron par le pas de la graille.

Enfin, sur St Etienne les orgues, quelques pistes de ski permettront l’hiver aux débutants de s’initier à ce sport et aux joie de la poudreuse.

En descendant vers le village, il ne faut pas oublier de s’arrêter à la chapelle Notre Dame de Lure, avec son toit en lauzes (pierres calcaires plates ) et son environnement de hêtres et de tilleuls qui en font une bonne halte ombragée.

Pour terminer la boucle, nous nous dirigerons vers la vallée de la Durance, surplombéepar le village de Lurs et l’abbaye de Ganagobie, fondée au 10° siècle et donnée ensuite à la célèbre abbaye de Cluny en Bourgogne dirigée par St Mayeul, d’origine provençale.

Randonnées, culture, découverte …

Le pays de Forcalquier se prête, aussi, à de nombreux circuits touristiques, ainsi qu’à la randonnée pédestre, en vélo ou à cheval.
Deux fêtes de la randonnée, organisées en mai et en octobre permettent de découvrir ces circuits, avec un accompagnement.

La randonnée dans le Pays de ForcalquierVous serez, aussi, attirés par les sites incontournables du Pays de Forcalquier:
L’astronomie à St Michel l’observatoire avec l’Observatoire de Haute Provence du CNRS et le centre d’astronomie amateur qui permet des observations le soir et du soleil dans la journée.
Le conservatoire ethno-botanique de Salagon avec ses expositions et ses divers jardins : médiéval, plantes médicinales… ouvert toute l’année avec des conférences et des animations.
L’université des saveurs et des senteurs à Forcalquier, installée dans le couvent franciscain des Cordeliers, avec son cloître et son jardin rénové.

Tourisme respectueux de la nature

Une grande partie du territoire est rattachée au Parc Régional du Luberon qui favorise un développement respectueux de la nature et de l’environnement.