Le Pays Camarguais, où la terre, le ciel et l’eau se mélangent

(Consulter les adhérents de cette région)

Le Rhone, la Mer et le Mistral …

Des flamants roses, des cabanes, des gardians, des chevaux, des taureaux, un pays où la terre, le ciel et l’eau se mélangent, mais où sommes-nous ?
En Camargue.
Ce pays, résultat de la lutte incessante du Rhône, de la mer et du mistral, offre à qui veut le découvrir une flore, une faune et des habitants forgés par la rudesse de l’environnement.
Vous pourrez y découvrir une végétation dominée par le sel imprégnant la terre et l’eau avec les plantes halophiles (friande de sel) telles que la saladelle magnifique fin août avec ses petites fleurs violettes, les enganes qui passe du vert au printemps au rouge en hiver, le tamaris, arbre typique de la région mais aussi la ripisylve, forêt aux arbres centenaires qui bordent les bras du Rhône avec toute leur faune.
De l’eau partout, salée, saumâtre ou douce on la trouve dans les marais, les canaux, les étangs. Elle vient du Rhône ou de la mer.

Les cultures, la Faune, la Flore …

La sagne (roseaux) est récoltée une fois par an en hiver, stockée et assemblée pour former ce que l’on appel le paillasson et utilisé pour ombrager les terrasses ou pour couper du mistral, on l’utilise aussi pour les toits des cabanes de Gardian, et elle est exportée partout en Europe pour fabriquer les toits de chaume.
Largement exploitée par l’homme, la Camargue est la seule région française où se cultive le riz qui lui donne son paysage si particulier en opposition à l’exploitation du sel qui s’étend d’Aigues Mortes aux Salins de Giraud.
Formant l’un des plus grands centres migratoires d’Europe, le delta du Rhône abrite quelques 350 espèces d’oiseaux qui viennent nicher et se reproduire tel que : le flamant rose symbole de la faune camarguaise, le guêpier d’Europe, le héron pourpré…et bien d’autres animaux : grenouilles (rainette), insectes (libellule, araignée), mammifères (castor, ragondin)…
On ne peut traverser la région sans croiser leur chemin ils sont les représentants de la Camargue :
Rustique, sobre, endurant, adapté aux rudes conditions de son pays, utilisé pour le travail dans le bétail nous parlons bien entendu du cheval blanc de Camargue.
– Il porte une robe noire, luisante et des cornes en forme de lyre, un air fier, en provençal on l’appelle « lou biou » il s’agit : du taureau de Camargue.

Arles, la camarguaise,

Aux portes de la Camargue, Arles la commune la plus étendue de France est un joyau de la Gaulle Romaine et Romane.
Toutes ses ruelles grimpent vers les arènes et le théâtre antique, prenez le temps de flâner et d’observer le détail de l’architecture.
Ville aux multiples musées, vous pourrez découvrir l’Arles antique (Buste de Jules César découvert dans le Rhône), l’Arles roman et toute l’histoire de la région.

Pour les amoureux de la nature

La Camargue, belle région sauvage et presque désertique par endroit comblera les amoureux de la nature et des traditions par la richesse de sa faune, de sa flore et de son histoire.
Quant aux moustiques, ils sont omniprésents mais on peut cohabiter sans problème : demandez conseil aux camarguais.
A bientôt en Camargue