des abeilles, du miel et l’apiculteur …

 

Le métier d’apiculteur …

Les vastes espaces de landes et de forêts de notre région, l’ensoleillement quasi permanent et la diversité de la flore en font un lieu de prédilection pour les abeilles, leur élevage et la collecte du miel.

Depuis longtemps, les hommes et les abeilles cohabitent sur les plateaux et les hautes plaines de notre territoire.

L’apiculture est une pratique traditionnelle, la plupart des familles possédaient un rucher installé près de la ferme qui faisait un complément à l’activité agricole.
Autrefois, on prélevait les gâteaux de miel dans les  » brusc «  (ruches creusées dans les troncs d’arbres).
Aujourd’hui, l’apiculture a beaucoup évolué, tant pour le matériel que les méthodes de travail et l’investissement professionnel qu’elle représente.
C’est devenu un métier à part entière qui nécessite des connaissances techniques et génétiques bien particulières.
En effet, pour maintenir une population d’abeilles face à tous les problèmes de notre environnement, il faut faire chaque année de nombreux essaims et un élevage de reines qui permet de sélectionner de bonnes souches résistantes et adaptées à notre biotope.

C’est donc un gros travail dès le printemps, en même temps que les transhumances successives lors des diverses floraisons : romarin, thym, acacia, sainfoin, miel de montagne et de forêt avant de déplacer les colonies sur les champs de lavande (dans le 04, vers Valensole, Riez, Puimoisson, et bien sûr Banon, Sault et Ferrassières au pied de la montagne de Lure).

  • Le miel de lavande est le plus typique de notre région Provence Alpes Cote d’Azur.
    Sa saveur exquise, assez exceptionnelle, en fait sa réputation.
  • D’autres produits de la ruche sont de plus en plus recherchés:
    le pollen de fleurs comme reminéralisant
    la gelée royale, fabriquée par les abeilles pour nourrir leur reine, favorise le métabolisme corporel
    la propolis, mastic produit par les abeilles pour colmater la ruche, a des propriétés bactéricides.

Une alliance naturelle

Découverte des abeilles et du miel

L’apiculture est confrontée aussi à des problèmes sanitaires dus à un acarien : le Varoa Jacobsis et aux traitements insecticides (moins répandus ici qu’ailleurs)
Toutefois, le climat sec de notre région PACA et les nombreuses plantes à essence sont favorables à l’état sanitaire des abeilles.
Leur sort est lié à celui des ovins qui en parcourant nos landes nettoient, fument, la flore s’épanouit et les abeilles tout à la fois butinent et pollinisent les plantes.

C’est une alliance merveilleuse du monde végétal et animal.